Unique pour fasciner

 

 Dégagez vous du  regard des autres pour jouer " perso ", pour trouver et vivre de votre talent et de votre créativité en en faisant une marque et une activité rentable et passionnante. Alors, vous trouverez votre place en allant bien plus loin avec les autres. J’espère que mon expérience vous motivera à créer votre propre façon d’être et à apprécier la vie plus que vous ne l’auriez pu le rêver.

Je veux partager avec vous, aujourd’hui, trois moments vécus, qui n'ont rien d’extraordinaire mais qui ont marqué ma carrière professionnelle. Juste trois  moments... 

 

>>> Le jour où j'ai fait un constat qui qui allait changer le cours de ma vie professionnelle...

       Ce premier moment concerne les incidences improbables de la vie. Garance Doré les nomme "les accidents géniaux". 

 

illustration jacqueline M

Elle s’appelle Cécile, C’est la maman de mes petits enfants, Victor et Gabriel. Tout est parti d’elle. Le mercredi, j’étais de faction pour leur garde et le temps de se transmettre les consignes, elle me dit : « j’ai du mal à comprendre et à expliquer ce que vous faites. Je travaille chez Athos, une SSI internationale, J’ai eu de nombreux coaching et ai assisté à plusieurs cours de du management… Ce que vous faites est différent ». La question était posée et il n’y avait plus de retour en arrière. Je ne voulais plus rester dans le flou, je ne voulais plus simplement dépendre de ce que les autres disaient de moi. Je voulais savoir qui j’étais professionnellement et en quoi tenait cette « marque de fabrique » distinctive.

Ce fut le départ d’une « parenthèse inédite » où le luxe de se poser et de se définir devint un impératif. Et là, j’ai su que qui vous soyez, artiste, entrepreneur, votre impératif est de défendre votre espace vital, " votre liberté de penser " et de vous exprimer.

C’est ce qui vous fait aller de l’avant, vous amène à sortir du cadre, de celui dans lequel votre entourage vous a toujours placé, isolé. Alors vous passez de l’autre côté du miroir et vous touchez à votre talon d’Achille, fragile et unique. Il fallait en faire moins pour trouver le mieux : ce qui faisait ma marque, mon talent, c’était d’être une « développeure au féminin »

Tout devenait plus clair.

J’étais une développeure de talents avec plus de 500 références individuelles à mon actif. J’avais aussi une jolie réputation pour la conduite de projets complexes de changement menés jusqu’à leur terme avec un engagement authentique et ambitieux.

Derrière tout cela, il y avait un métier, le mien où je jouais « perso » qui faisait ma marque, celui d’amener les personnes à incarner et à développer leur talent pour en vivre économiquement. Le temps ne m’attendait plus. Je jouais avec ce qui m’était le plus personnel. Je créais M. Collective.

 

>>> Le temps où je sors de ma zone de confort.

Le deuxième moment parle de créativité et de business...

 

Sortir de sa zone de confort

 Ma vie d’avant n’existe plus tout à fait de la même manière.

C’est quelque part continuer à faire ce que l’on sait bien faire, le business en contact avec le monde réel pour avoir une source de revenus en gardant les pieds sur terre.

C’est par ailleurs prendre le rythme d’un coureur de fond pour vivre un intense moment de créativité en y consacrant son temps libre.

Rien de très excitant en somme, avoir un job normal, cela paie les factures mais conserver du temps pour soi pour le charme d’une double vie permettant de vibrer, de se sentir exister et participer à un monde qui change avec des gens qui bougent.

Alors, j’ai cherché à revisiter mon monde. J’ai fréquenté davantage les créatifs, les personnes authentiques, les visionnaires plus que je ne l’avais fait jusqu’ alors. Je suis allée sur les réseaux sociaux et sur Facebook, Je me suis fait un nouveau territoire d’échanges sans savoir quelle relation inattendue sortirait de ce nuage numérique.

Le numérique change l’humain.

Le web brasse et chaque jour génère de nouveaux liens, de nouvelles idées de nouvelles formes de création et d’expression. Il ouvre des champs inventifs, de nouvelles façons de travailler. Votre métier et votre talent sont des atouts. Et le paradoxe de tout cela, pour naviguer dans ce monde en mouvement, il faut être opérationnel et créatif, pas seulement dans votre profession mais en tout.

Alors, à portée de clic, aujourd’hui, « même pas peur ».

L’occasion m’était donnée, sans contrainte et sans rien abandonner de ce qui m’était le plus singulier, de me lâcher en déployant ma façon singulière d’accompagner des personnes, leur évolution, leur suivi et leurs réseaux.

Et autre conséquence positive, cette liberté attire inévitablement les gens qui vous conviennent, au moment et là où il le faut. Vous trouvez ces gens qui sont dans votre air du temps et d’autres pas.

 

>>> Les circonstances où tout est là et où je m'impose.

Le troisième moment parle de choix et de détermination personnelle

 

Se déterminer

 Le moment où vous êtes prêt est le moment où vous décidez de faire. C’est le moment où vous vous imposez sans plus de doute sur vous et sur votre idée. Si elle est là, elle n’est pas prête de disparaître alors autant vous y habituer et y aller. Alors, les uns vous traitent « de fous, d’insatiables ». Les autres ne trouvent plus leurs repères, ne vous comprennent plus, sont perdus face à ce que vous voulez entreprendre. Ils ont l’impression de vous perdre et de se perdre.

Rien n’y fait. Plus vous les écoutez, plus ils vous dissuadent, plus vous êtes éconduit et plus vous êtes aimanté. Le poids des critiques, des remarques, des interrogations est là comme un bruit de fond mais il ne vous stoppe guère parce que c’est devenu une question vitale pour vous d’incarner vos idées et vos activités d’une façon ou d’une autre.

Alors, sans plus attendre des retours sur ce que vous voulez faire, sans tenir compte des limites d’âge ou de moyens, tout se met en place. Pour ma part, ce fut une vraie décision, celle d’y aller, de chez moi, de ma ville d’Albi. J’étais dans mon territoire d’intervention, connue d’une certaine façon, reconnue pour des compétences précises d’ingénierie, de management et de coaching. Et je proposais un chemin de traverse certes appuyé sur mes savoir-faire mais déviant, hors des sentiers battus et avec une réputation qui était à bâtir. Je savais que la réussite n’arriverait pas du jour au lendemain. Il fallait miser sur plus d’un an en y consacrant du temps chaque jour. Mon deuxième feeling était d’avoir un objectif et un style personnel forts : bousculer, casser les codes , briser les stéréotypes, faire prendre conscience. J’avais une troisième intuition pour percer : occuper l’espace en combinant différentes actions pour contourner les portes closes, affirmer un style personnel et rencontrer une communauté d’intérêt.

Je m’en tins à quatre qui reposent sur l’ADN de M. Collective :

  • Poser quelques-unes de mes idées sur un site et un blog les relayant par un faisceau de posts sur les différents réseaux sociaux, facebook, instagram, pinterest, linkedin, des vidéos sur une chaine « You tube ». Le principe est de d’avoir un style et un contenu qui trouvent une communauté et d’être très présent et ceci gratuitement…
  • Concevoir et animer 4 fois par an le séminaire inédit M. Collective, « la parenthèse personnelle » pour permettre à un public ciblé de se trouver et de trouver leur talent et d’en vivre professionnellement,
  • Animer des conférences lors de « brèves de comptoir »à l’heure du déjeuner et « d’ afterwork » sur les enjeux liés à la mixité et l’intergénérationnel,
  • Accompagner en « BtoB » sur rendez-vous des transitions ou des ruptures personnelles et professionnelles.

 

Trois morales à mon histoire

>>> Ignorons les tous, ne vaut pas dire ignorez tout le monde tout le temps. L’opinion des autres est précieuse et a ce talent de vous faire avancer. Savoir où fixer la frontière c’est savoir qui vous êtes, où vous allez. C’est sortir de votre zone de confort, savoir avec qui faire un bout de chemin. Pour certains c’est facile plus que pour d’autres ; la vie est ainsi faite.

>>> Nous avons tous été mis au monde pour « escalader notre Everest personnel ». Il est possible que l’on atteigne jamais le sommet. Il y a mille façon de le grimper. A vous de jouer. Ce qui est important, c’est d’apprendre à établir une frontière entre ce que vous êtes prêts a faire ou non. Ce que vous êtes prêts à accepter et ce que vous refusez, ce à quoi vous tenez absolument.

>>> Nous avons un univers, une culture, un style personnel et une identité. Ce sont nos sésames pour développer notre activité en édition limitée et en vivre. Ce sont nos clés pour cultiver l'alchimie de notre vie entre business, intuition et créativité.

...Une dernière chose qui peut vous être utile

Les gens sont trop occupés par leur vie personnelle pour s’intéresser à vous et ceux qui ne le sont pas ne vous intéressent pas forcement. Alors c’est en jouant avec ce qui est de plus personnel,« Suivez votre coeur et votre intuition, l’un et l’autre savent ce que vous voulez devenir »- S. Jobs - Cela devient votre vraie voie. Et si vous ne vous retenez pas, vous y parviendrez, c’est simple.